11/04/2008

Tristesse

cq1hcyn7

Tritesse

Le destin t’a placée à mes côtés

Je ne t’ai pas choisie

Eloigne-toi

Dans la chaleur de mon être à mon insu.

Je t’en veux

Quitte-moi

Le bonheur a délogé à coups de coudes

Je me couche mais guère ne dors

Distance-toi

Tu te places en rideau contre le lever du soleil

Ce grand sourire du jour dans tout cœur humain

L’aurore de mes jours est prise dans tes griffes

Le chant des oiseaux n’atteint plus mon oreille

Tu avances dans mes pas, tu ombrages ma vue

Rebrousse ton chemin pour que je fasse le mien

Tu as semé la nuit éternelle dans mon cœur

Le soleil n’y a plus sa place

Prends congé de ma vie

Tu t’es imposée, tu m’as envahie

A corps et à cri, je me défends

Ote-toi de mon existence

Dégage Tristesse, dégage je t’en supplie

Divorce-moi  

    

Auteur : Romana Vecrebela    

Domi 

15:51 Écrit par Dominique: Petit - Boulon dans Pensees | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

Commentaires

Donnes lui un grand coup de pied au c.... à cette tristesse qui bouiffe ta vie et t'empêche d'être heureuse. Bizz

Écrit par : Jicé | 12/04/2008

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.